Les justes limites

Introduction

Les justes limites ne sont pas des barrières, au contraire. L’absence des justes limites, que ce soit la confusion, l’indécision, l’exagération ou l’obscurité dans les limites donne suite à des défenses. Ensuite ce sont nos défenses, nos masques, nos blessures et notre soi inférieur qui créent des barrières et de la division. C’est notre ego positif et fonctionnel qui installe des limites ajustées. Guidé par le Soi Supérieur, il est le navigateur habile qui organise ses limites selon les harmonies divines.

Mon expérience personnelle, l’accompagnement de milliers de personnes et le fait d’enseigner à des centaines de personnes, me confirment sans cesse que paradoxalement l’absence des justes limites donne suite à plus de distance, de séparation et d’opposition entre les hommes, tandis que les limites saines, souples, adaptables et claires donnent suite à plus de proximité, d’intimité et d’harmonie entre les hommes.

 télécharger ce page en pdf: cliquez ici.

Caractéristiques

  • Les justes limites définissent notre être individualisé tout en restant unifié avec le Tout.
  • Les justes limites définissent notre expression de Soi optimale dans l’espace-temps.
  • Les justes limites sont toujours dynamiques. Elles changent en permanence selon les besoins, les circonstances, la constellation relationnelle et l’évolution à chaque instant présent.
  • Les justes limites favorisent une organisation relationnelle et sociale optimale.
  • La conscience transcendante (l’Observateur Neutre) n’est nullement limitée par les justes limites sans pour autant les ignorer. Il les transcende.
  • L’amour universel de notre Soi Supérieur n’est nullement limité par les justes limites sans pour autant les envahir. Il les transcende.
  • Les amours humains (attraction, passion, amitié, couple, philia, loyauté, appartenance, …) sont clairement limités par les justes limites et ceci fait partie de l’organisation relationnelle et sociale.
  • Les justes limites n’impliquent aucunement l’indifférence. Au contraire, elles optimalisent notre prédisposition maximale à être un instrument positif dans l’espace-temps au service du divin pour le meilleur des intérêts de soi, de l’autre et de tout.

Domaines de responsabilité

Ce qui m’appartient…
Je suis responsable de…
Je peux transformer, si je veux…
  

Mes pensées
Ma parole
Mon comportement
Mon énergie
Mon attitude
Mes blessures
Mes talents
Mes défauts
Mes choix
Mes actions
Ma volonté
Mes désirs
Mes souhaits
Mes besoins
Mon soi inférieur
Mes croyances
Mes opinions
Mes habitudes
Mes réactions
Mes réponses
Mes demandes
Mes exigences
Mes masques
Mes défenses
Mes émotions
Mes sentiments
Mon expérience
Mes ambitions
Mes attentes
Mes espoirs
Mon alignement
Mes intentions
Mes images
Ma vision
Mes idées
Mes convictions
Mes valeurs
Ma foi
Mon caractère
Mes partages
Mon expression
Mon canal
Mes chakras
Mes corps subtils

Ce qui ne m’appartient pas…
Je ne suis pas responsable de…
Je peux accompagner ou répondre à/aux…, mais pas contrôler…

Les pensées de l’autre
La parole de l’autre
Le comportement de l’autre
L’énergie de l’autre
L’attitude de l’autre
Les blessures de l’autre
Les talents de l’autre
Les défauts de l’autre
Les choix de l’autre
Les actions de l’autre
La volonté de l’autre
Les désirs de l’autre
Les souhaits de l’autre
Les besoins de l’autre
Le soi inférieur de l’autre
Les croyances de l’autre
Les opinions de l’autre
Les habitudes de l’autre
Les réactions de l’autre
Les réponses de l’autre
Les demandes de l’autre
Les exigences de l’autre
Les masques de l’autre
Les défenses de l’autre
Les émotions de l’autre
Les sentiments de l’autre
L’expérience de l’autre
Les ambitions de l’autre
Les attentes de l’autre
Les espoirs de l’autre
L’alignement de l’autre
Les intentions de l’autre
Les images de l’autre
La vision de l’autre
Les idées de l’autre
Les convictions de l’autre
Les valeurs de l’autre
La foi de l’autre
Le caractère de l’autre
Les partages de l’autre
L’expression de l’autre
Le canal de l’autre
Les chakras de l’autre
Les corps subtils de l’autre

L'éveil et les justes limites

Non éveillés, nous ne sommes pas libres en nous-mêmes. Nous sommes sous l’emprise de nos compulsions habituelles, nos croyances inconscientes et nos loyautés aveugles.

Éveillés, nous sommes libres de choisir nos paroles, pensées, croyances, attentes, ambitions, intentions, actions ….   Nous ne sommes pas libres de leurs conséquences.

Nos paroles, pensées, croyances, intentions et actions sont des forces créatrices individualisées qui donnent un signal à l’univers. Et l’univers répond fidèlement à nos forces créatrices individualisées selon les lois créatrices universelles. Je perçois ces forces universelles comme justes et bienveillantes. L’ensemble des deux crée les résultats. Dans notre cheminement de la transformation vers l’éveil, nous pouvons apprendre à maîtriser nos paroles, pensées, croyances, nos intentions et nos actions, mais nous ne contrôlons pas les résultats. Ils sont toujours une co-création entre nous et les forces universelles qui sont une expression naturelle du divin.

Nous pouvons apprendre les lois divines qui régissent l’univers. Nous pouvons choisir les paroles, les pensées, les croyances, les intentions et les actions qui, en co-création avec les lois divines, créent les plus beaux et les plus joyeux résultats. Faire des tels choix est ma définition de la sagesse.

Les résultats de notre co-création divine ne nous appartiennent pas. Ils appartiennent au Divin Suprême qui est la manifestation divine dans les mondes évolutifs dans l’espace-temps, comme notre monde, dans l’exacte mesure où ce monde est éveillé dans la Vie et la Lumière. Donc les résultats nous appartiennent pour autant que nous sommes UN avec le Divin Suprême.

Jan Janssen, 12/2/2018.